Uvira : arrivée d’une mission de pacification MONUSCO – gouvernement provincial

La mission de pacification conjointe MONUSCO - gouvernement provincial est arrivée vendredi 23 juillet à Minembwe, dans les hauts plateaux du territoire de Fizi (Sud-Kivu). Cette mission s’inscrit dans le cadre de la promotion et du soutien aux efforts locaux de résolution des conflits, de dialogue et de médiation. Elle arrive quelques jours après les attaques des FARDC par les miliciens et la reprise des combats entre les groupes armés locaux dans la région. Le chef de bureau de la MONUSCO au Sud Kivu, le ministre provincial de l’intérieur ainsi que les membres du comité de suivi des accords de cessez-le-feu signés par les groupes armés locaux prennent part à cette mission de trois jours.

Peu avant l’arrivée de la mission de pacification, le comité de suivi des accords de cessez-le-feu s’est réuni mercredi dans une séance de travail à Minembwe. Les participants ont estimé préoccupante la situation sécuritaire actuelle dans les hauts plateaux, avec la recrudescence des attaques armées entre les miliciens Mai-Mai et les combattants Twigwaneho dans certains villages du groupement de Balala Nord ; à savoir : Kalingi, Kakangara, Muliza et Bigaragara.

Ces attaques ont provoqué un déplacement massif des habitants des villages de Kalingi, Nakiele, Tubukye et Kilumbi. Ces déplacés sont confrontés au problème de protection et à un besoin humanitaire criant.

Ils ont également exprimé leurs inquiétudes concernant le prétendu mouvement signalé de groupes armés dans les environs de Minembwe, qui bloque le retour des personnes déplacées malgré l'accord signé entre eux. 

La mission de pacification, arrivée jeudi à Minembwe, s’est penchée sur cette question du respect des accords de cessez-le-feu signés par les groupes armés locaux à Murhesa et à Uvira l’année dernière.

Les parties prenantes estiment nécessaire de poursuivre la sensibilisation pour engager tous les groupes armés à abandonner les atrocités. Selon le comité de suivi, l’implication des notables, des jeunes et de la société civile s’avère nécessaire pour apaiser les tensions observées à Minembwe entre la population civile locale et les troupes de la 12ème brigade des FARDC.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner