La société civile déplore la persistance de l’insécurité au sud de Lubero

Des hommes armés, non encore identifiés, ont fait une incursion la nuit de samedi 31 juillet au village Kanyandahi sur la côte ouest du Lac Edouard. Ils ont enlevé deux personnes dont le chef de ce village du territoire de Lubero (Sud-Kivu). Selon la société civile locale, cette situation a créé la psychose au sein de la population. Elle pense que cette insécurité est due à l’absence des forces de sécurité dans cette entité, qui fait face à la présence des groupes armés. Elle plaide pour une intervention des autorités.

Autour de 22 heures locales, ces hommes armés ont fait leur incursion à Kanyandahi dans la notabilité de Buhoyo dans le groupement Musindi. Selon la société civile locale, ils ont tiré quelques coups de feu avant de prendre deux hommes en otage dont le chef de village, qu’ils ont amené avec eux.  

Cette situation a créé la panique dans le village jusqu’à ce dimanche matin. Les activités socio-économiques y sont presque paralysées, rapporte la même source.

Pour faire face à cette insécurité, Sami Sakumi, président de la société civile locale, plaide pour le déploiement des forces de sécurité dans la zone :

« Il y a à peine au moins une année comme ça que Buhoyo et Kanyandahi n’ont pas de militaires. Nous avons toujours alerté les autorités militaires. Les militaires sont à Kamandi Gite seulement et à Kamandi Lac ».

Aux alentours de Buhoyo et de Kanyandahi, selon lui, il y a des groupes armés. « Nous continuons à demander aux autorités militaires et à notre gouvernement de continuer toujours à veiller à la population, parce que nous sommes dans l’état de siège. Alors comment les habitants de Buhoyo vont dire qu’ils sont dans l’état de siège pendant qu’ils n’ont même pas les militaires chez eux ? », s’interroge-t-il.

Ces faits sont confirmés par le chef du groupement Musindi, Eugene Lusenge Mabruki. Contacté par Radio Okapi, l’administrateur du territoire, le colonel Donat Ndonda Mandonga indique que des dispositions sont en train d’être prises pour déployer les forces de sécurité dans toutes les entités du sud de Lubero confrontées à l’insécurité.

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner