Etat de siège: les députés du Nord-Kivu et de l'Ituri exigent une évaluation conséquente

Les Députés nationaux de l'Ituri et du Nord-Kivu refusent toute participation à une séance plénière de l'Assemblée nationale visant une 5ème prorogation de l'état de siège « sans une évaluation conséquente ». Ces élus l’ont déclaré ce mardi 3 août à Kinshasa.

Lundi, la plénière n’avait pas pu évaluer l’état de siège comme prévu à l’ordre du jour. Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, a renvoyé ce point à la Commission Défense et Sécurité. En réaction, certains députés nationaux du Nord-Kivu et de l’Ituri ont estimé que le président de l’Assemblée nationale empêchait les élus du peuple à jouer leur rôle de contrôle parlementaire en toute liberté.

-Que pensez-vous de cette position prise par les députés nationaux élus du Nord-Kivu et de l’Ituri?

-En quoi cette évaluation préalables pourrait-elle améliorer la situation sécuritaire dans ces deux provinces ?

Invités :

-Professeur Casimir Ngumbi, politologue et expert dans les domaines des violences politiques et des groupes armés.  

-Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa, député national élu de Goma au Nord-Kivu et membre de la commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale. Il est secrétaire général adjoint de l’Ecidé, parti membre de la coalition Lamuka. 

-Me Samuel Mbemba Kabuya Tanda, directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale. 

 

/sites/default/files/2021-08/03082021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner