Le phénomène « Zabalo » refait surface à Mbuji-Mayi

Les « Zabalo » sont les groupes de jeunes délinquants qui extorquent les biens des passants, plus particulièrement des femmes et des jeunes filles en plein jour et même la nuit dans certains quartiers de la ville de Mbuji-Mayi. Le vendredi dernier, ces jeunes délinquants ont fait irruption dans quelques parcelles des habitants du quartier Masanka, dans la commune de Diulu. Ils ont menacé certains parents et les pasteurs trouvés sur place, avant d’emporter quelques biens.   

« Il y a un phénomène qui se passe sur la ville. Il y a dans plusieurs coins de la ville, les jeunes gens qui se regroupent, et vers les heures du soir, et même pendant certaines heures de la journée, ils s’attaquent à tous les passants. J’ai parlé avec les bourgmestres, avec les chefs des quartiers, comment est-ce que dans un quartier, il y a un groupe de jeunes gens qui s’attaquent à des passants et les chefs des quartiers ne voient pas et les chefs des rues, les chefs des cellules gens, personnes n’en parlent », explique le maire de Mbuji-Mayi, Louis d’Or Ntumba Tshiapota.

Il dit avoir demandé aux bourgmestres et les chefs des quartiers de lui faire les rapports, lui relatant ce qui se passe réellement pour qu’il puisse en faire intervenir les services de sécurité.

Louis d’Or Ntumba a par ailleurs invité toutes les victimes de vol, extorsion ou mauvais traitement à contacter les services de sécurité pour fournir quelques précisions :

« J’ai entendu les gens se plaindre, je voudrais que tous ceux qui ont été attaqués ou qui ont été victimes de ces gens-là de se présenter au niveau des services de l’Etat. Au lieu d’aller seulement sur la voix des ondes, qu’ils passent auprès des services de l’Etat pour nous donner toutes les informations nous permettant d’attaquer tous ces gens-là ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner