Sud-Kivu : 43 personnes tuées en juillet, selon l'ONG SAJECEK

L’insécurité prend une allure inquiétante au Sud-Kivu, a alerté mardi 10 août l'ONG Synergie des associations des jeunes pour l’éducation civique, électorale et la promotion des droits de l’homme/ Sud-Kivu (SAJECEK). Dans son rapport sécuritaire du mois de juillet dernier, cette organisation a recensé 43 personnes tuées. Selon elle, il ne se passe plus une seule nuit sans que l’on enregistre un cas de tuerie ou d’attaque armée dans cette province. 

La SAJECEK précise que le Sud du Sud-Kivu vient en tête du palmarès. Sur les 43 personnes tuées, 11 l’ont été à Uvira suivie de Bukavu, avec 9 citoyens assassinés.   

Selon SAJECEK, 32 cas d’enlèvements ont été signalés, dont 14 à Uvira. Fizi, le territoire voisin d’Uvira, enregistre le plus grand nombre des braquages des véhicules, soit 15 cas sur les 21 listés.  

Cette ONG indique par ailleurs que parmi les trente maisons qui ont fait l’objet d’attaques par les bandits armés, la ville de Bukavu arrive en première position, avec 14 maisons attaquées.  7 cas de lynchage ont été également notés dans ce bilan sécuritaire mensuel de la province du Sud-Kivu.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner