Kinshasa : arrestation d'environ 100 présumés fabricants de la drogue « Bombé »

La Police nationale congolaise a présenté à la presse et aux autorités de la ville de Kinshasa, ce jeudi 26 août, des personnes présumées fabricants de la drogue appelée « Bombé ». Selon les autorités de la ville et de la police, les personnes incriminées seront envoyées au centre du service national de Kanyama Kasese.

La police a présenté par la même occasion des produits saisis dans différents sites de fabrication de cette substance, Bombé en vogue dans des milieux des jeunes de la capitale.

Le commissaire divisionnaire adjoint de la police dans la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo, précise que cette opération s’est déroulée dans plusieurs communes de la capitale, notamment à Kalamu, Bandalungwa et Kinshasa :

« Le grand coup a été réalisé sur l’avenue des Ecuries dans la commune de Ngaliema, là où on a trouvé une usine qui hachette ce que vous appelez ‘Bombé’, les catalyseurs. Elle est dirigée par un Tunisien. Nous avons démantelé ce réseau-là ».

/sites/default/files/2021-08/02._270821-p-f-kinsongeneralsylvanokasongo-00.mp3

« Bombé » est une nouvelle drogue fabriquée à base des résidus des tuyaux d’échappement des véhicules. Très prisée par les jeunes de la capitale Kinshasa, cette substance toxique ne laisse pas sans conséquences : dormir débout, pleurer ou rire sont pas parmi ls effets. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner