Forum des As : « L’UDPS s’invite à l’Examen d’Etat » !

Revue de presse de mardi 31 août 2021.

Le lancement de l’Examen d’Etat sur l’ensemble du territoire national de la RDC est le sujet principal que commente les médias congolais. A l’ère et à l’heure des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), les questions portant sur la culture générale n’ont pas tardé à être portées sur la place publique, constate la presse congolaise.

Une question fait déjà polémique, à savoir celle portant sur l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) [Une question d'un item circule sur la toile, fait état d'une question à choix multiples pour savoir de quel parti politique est Augustin Kabuya], relève Forum des As. Ce débat, d’un point de vue strictement intellectuel et donc scientifique, charrie plusieurs questions.

Selon le journal, la première et la plus importante, porte sur le sous-bassement même légal de la question relative à ce parti politique. Pour une session dont l’organisateur est l’Etat congolais, poser la question sur l’UDPS, sans spécifier de quelle UDPS il s’agit, pose le problème de la légitimité même du questionnement. Pour la simple et bonne raison que l’Etat congolais qui questionne les finalistes a reconnu officiellement quatre UDPS, à savoir : UDPS/ Tshisekedi, UDPS/Kibassa, UDPS/ Tshibala et UDPS/Peuple.

Des voix s’élèvent pour que des questions qui en rajoutent à la polémique ambiante ne soient pas de saison. Les élèves congolais gagneraient beaucoup en assimilant l’ordonnancement institutionnel du pays et leurs animateurs, l’histoire politique du pays, plutôt les obliger de maîtriser les méandres des conflits qui traversent des partis politiques qui sont en fait des organisations privées, estime le quotidien.

La Tempête des tropiques s’intéresse aussi au début de la session ordinaire de l’Examen d’Etat et indique qu’à Kinshasa, le lancement officiel a été fait par le Premier Ministre Jean- Michel Sama Lukonde qui était accompagné de la Vice-ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Aminata Namasia à l’Institut Lumumba dans la commune de Limete.

Pendant ce temps, à Kenge, chef-lieu de la province de Kwango, le ministre de l’EPST, Me Tony Mwaba Kazadi, donnait le coup d’envoi en présence des autorités provinciales, et des députés nationaux originaires de cette partie du territoire national.

Le Chef du Gouvernement a par ailleurs salué le travail fait par le Ministère de l’EPST qui, en dépit du contexte très difficile, est parvenu à organiser ces épreuves. Il a remercié aussi le corps enseignant qui n’a ménagé aucun effort pour contribuer à la formation des élèves. Se confiant à la presse, le Chef du Gouvernement a réitéré les encouragements de l’Exécutif national aux élèves finalistes, renchérit L’Avenir.

L’Agence congolaise de presse (ACP) reprend les propos d’encouragement de Jean-Michel Sama Lukonde aux élèves de l’ensemble de la République à travers ceux du centre de l’Institut Lumumba en leur disant qu’ils sont l’avenir de la RDC.

« Vous êtes les futurs avocats, vous êtes les futurs Premiers Ministres. Parmi vous, il y a des futurs Présidents et Présidentes de la RDC. Il faut donc être concentré. Nous sommes passés pour vous souhaiter bonne chance », a dit le Premier Ministre, s’adressant aux élèves.

Dans un autre registre, La Prospérité se focalise à l’économie et indique qu’après l’étape de la réunion de travail de la FEC/ Haut-Katanga, lundi 30 août 2021 à Lubumbashi, Jean-Lucien Bussa, ministre du Commerce Extérieur, inaugure ce mardi 31 août 2021 au Lualaba, un laboratoire de l’Office Congolais de Contrôle (OCC) à TenkeFungurume.

Un acte qui s’inscrit dans la droite ligne de la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui veut la RDC puisse se doter de tous les équipements nécessaires au renforcement de ses capacités en matière de contrôle de ses importations et exportations, de protection de l’industrie et, même, de la compétition ouverte dans le cadre de la ZLECAF.

Etat de siège. Dépêche.cd annonce : « l’IGF et les inspecteurs des FARDC et PNC seront auditionnés par la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale ».

Au sujet de l’état de siège, Cas-info.ca renseigne que les députés prorogent pour la 7éme fois l’état de siège en Ituri et Nord-Kivu.

Ce texte adopté sera transmis au Sénat pour seconde lecture. Après, il sera transmis au président de la République pour promulgation, complète Actualité.cd

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner