Coup d’Etat en Guinée : Félix Tshisekedi et Moussa Faki condamnent toute prise de pouvoir par la force

Le Président en exercice de l’Union africaine Félix-Antoine Tshisekedi et le président de la commission de l’Union africaine  Moussa Faki Mahamat condamnent toute prise de pouvoir par la force et demandent la libération immédiate du Président Alpha Conde. C’est ce qu’indique un communiqué signé ce dimanche 5 septembre 2021.

Ils invitent le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine à se réunir d’urgence pour examiner la nouvelle situation en Guinée et pour prendre les mesures appropriées aux circonstances.

En fait, un coup d'État a éclaté ce dimanche 5 septembre en Guinée. Le président Alpha Condé a été arrêté selon les putschistes qui ont annoncé la dissolution des institutions.

Des officiers des forces spéciales ont affirmé, le même dimanche, avoir capturé le chef de l'État Alpha Condé, avoir dissous les institutions et fermé les frontières. Le ministère de la Défense a assuré dans le même temps que les assaillants avaient été repoussés.

À la télévision nationale, le chef de l'Unité d'élite de l'armée, Mamady Doumbouya, un ancien de la Légion française, a déclaré que « la pauvreté et la corruption endémique avaient poussé ses forces à destituer le chef de l'État ».

La CEDEAO condamne « la tentative de prise de pouvoir par la force ».

Les militaires, eux, disent répondre à l'appel de la population et ne pas vouloir rester au pouvoir longtemps.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner