L’Avenir : « Assemblée nationale : Une pétition inutile contre Mboso »

Revue de presse du vendredi 10 septembre 2021

La pétition initiée contre le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, est largement commentée par les journaux parus vendredi 10 septembre à Kinshasa.

Une énième pétition a été initiée contre Christophe Mboso, président de l’Assemblée nationale. Chose étonnante, estime L’Avenir, cette pétition est initiée pendant que les députés nationaux sont en vacances parlementaires et qu’ils s’apprêtent à revenir, le 15 septembre, pour une session essentiellement budgétaire. Si hier, on en parlait comme d’un fait divers, mais aujourd’hui, constate le quotidien, la menace se précise. A en croire son initiateur, le député Adrien Phoba, élu de la circonscription électorale de Boma dans le Kongo-Central, cette énième pétition a déjà recueilli 98 adhésions sur les 125 nécessaires pour qu’elle soit examinée en plénière.

« La gestion de Mboso est décriée », renchérit La République, citant le député national Léon Nembalemba, cadre de l’AFDC de Modeste Bahati Lukwebo, donc membre de l’Union sacrée de la Nation :

« Cette Assemblée nationale ne t’appartient pas. Elle n’est pas ton fait privé », a-t-il lancé, mercredi 8 septembre, à l’endroit du président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’kodia. «Mboso ne nous laisse pas parler, au point que notre institution n’a fait aucune interpellation depuis qu’il est président», décrie-t-il, avant de poursuivre : «Nous n’avons qu’un seul sujet à l’ordre du jour de nos plénières, la prorogation de l’État de siège. C’est tout».

Forces spéciales américaines

La presse annonce également la fin de la mission d'évaluation dans l’est de la RDC par les forces d'opérations spéciales américaines.

Cette équipe a utilisé sa connaissance acquise en combattant Daech à travers le monde pour aider les FARDC à estimer ce dont elles ont besoin pour mener avec succès des campagnes contre Daech-RDC, rapporte Forum des AS.

« Cette mission nous a permis de comprendre la capacité et la structure des Forces armées congolaises et d'évaluer de quelle manière elles peuvent mieux exécuter leurs plans visant à poursuivre leur mission vitale de lutte contre le terrorisme », a déclaré le capitaine Markos Magana, chef d'équipe des U.S. SOF, cité par le tabloïd.

Selon La Tempête des Tropiques, les Forces d’opérations spéciales du Commandement des États-Unis pour l’Afrique ont jaugé la capacité des FARDC à appuyer la mission de lutte contre le terrorisme, ainsi que celle des gardiens de parc de l’ICCN, à combattre le trafic illicite des espèces sauvages qui sert à financer les groupes armés et les terroristes dans l’Est du Congo.

Cette mission d’évaluation, précise le quotidien, a été effectuée à l’invitation du gouvernement de la RDC et soutient l’objectif exprimé par le président Tshisekedi de rétablir la paix et la sécurité dans l’Est du pays et de lutter contre Daech-RDC/ ADF dans le cadre de la Coalition mondiale contre Daech.  

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner