L’Avenir : « Marche de Lamuka : échec et mat »

Revue de presse du jeudi 16 septembre 2021

La rentrée parlementaire et la marche de Lamuka sont à la Une des journaux parus jeudi 16 septembre à Kinshasa.

L’Avenir estime que la marche initiée par la coalition Lamuka, pour exiger la dépolitisation de la CENI, a été un échec. C’est du bruit pour masquer la défaite. Les attentions de tous, estime le quotidien, ont été focalisées, mercredi, sur la répression policière. Ainsi, l’on a oublié de parler de la marche en termes de mobilisation. Une foule qu’on peut compter avec les doigts. Fayulu n’existe que de nom. Muzito, que ce quotidien qualifie de ‘suiviste’, n’en parlons pas.

Pourquoi alors les organisateurs ont choisi de se rassembler dans le district « de la Tshangu ? », s’interroge le tabloïd ; avant de répondre : « Ils savent que s’il faut se rassembler même sur l’avenue des Huileries, la population fera le ‘you can’t see me’ ».

La bavure policière contre le journaliste Patient Ligodi, renchérit La Tempête des Tropiques, a pris les devants. Cependant, n’eut été cette agression, « personne n’allait parler avec insistance de la marche interdite mais maintenue par le duo Fayulu-Muzito, les résidus de l’ancienne plateforme électorale dénommée LAMUKA ».

Et sur les déroulés des faits, le quotidien signale que c’est au début de la manifestation que ce promoteur d’un média en ligne et correspondant de RFI a été brutalisé jusqu’à perdre certains effets personnels. Il a fallu l’intervention de Martin Fayulu Madidi, d’après le témoignage de l’agressé sur Top Congo FM, pour que le téléphone, cet outil indispensable du travail, du journaliste lui soit restitué.

Quoiqu’il en soit, La Prospérité souligne que JED exige des excuses officielles du chef de la police après l’agression très brutale d’un journaliste lors de cette manifestation de l’opposition.

Des mouvements citoyens et organisations de défense de droits de l’homme ont également dénoncé la bavure policière à l’encontre de Patient Ligodi, rapporte Actualite.cd, qui cite notamment LUCHA, FILIMBI, ACAJ et CNPAV.

Martin Fayulu qui a accordé une interview à la presse pendant la répression de cette marche de LAMUKA, signale 7sur7.cd, les éléments des forces de l'ordre lui ont même mis les doigts partout. Dans la foulée, le leader de l'ECIDé appelle notamment la CPI à se pencher, sincèrement, sur les actes de barbarie causés par la Police.

Rentrée parlementaire

L’autre sujet déminant dans la presse ce jeudi porte sur l’ouverture de la session parlementaire de septembre. A l’Assemblée nationale, Mboso lâche : « Finie la recréation », rapporte L’Avenir. Pour le speaker de la chambre basse du Parlement, cette session s’ouvre dans un contexte politique, sécuritaire, sanitaire, social et économique particulier.

Pendant ce temps, enchaine La Prospérité, Sama Lukonde est désormais prêt à affronter les Députés ! « C ’est une première pour le Gouvernement congolais. Le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a déposé ce mercredi 15 septembre 2021, soit dans le délai, le projet de loi des finances pour l’exercice 2022, la loi des finances portant reddition des comptes de l’année 2020 ainsi que la loi rectificative 2021, à l’Assemblée nationale. Ce projet est chiffré à FC plus de 20 mille milliards, soit environ 10 milliards USD », note le journal.

« Les priorités sont restées les mêmes édictées dans le cadre du programme du gouvernement qui a été adopté ici au mois d'avril de cette année, c'est-à-dire avec comme priorités : la sécurité, le secteur social dont, notamment la santé, l'éducation mais aussi l'appui à nos réformes et la préparation non seulement au processus du recensement qui va être lancé, mais aussi aux élections de 2023 qui doivent être organisées dans le temps », a déclaré le premier ministre, Sama Lukonde, cité par depeche.cd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner