Etats généraux de l’ESU : Interdiction d’organiser la faculté de médecine dans certains établissements

Les états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) se sont clôturés la semaine dernière à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. A l’issue des travaux, les participants ont pris plus de trois cents résolutions et recommandations. 

C’est notamment, la fermeture des Instituts supérieurs et universitaires non viables. Le ministre s’est dit déterminé à appliquer cette recommandation. C’est ainsi qu’il a interdit depuis ce week-end, le recrutement des étudiants dans les Universités dont les facultés de médecine sont déclarées non viables.

Certains professeurs cependant, restent sceptiques quant à la mise en pratique de toutes les résolutions et recommandations issues de ces assises. D’après eux, ce ne sont pas les textes qui manquent, mais plutôt une « réelle volonté de les traduire en actes ».  

Question :

Que pensez-vous des recommandations relatives à la fermeture des Instituts supérieurs et universitaires non viables ainsi que l’interdiction d’organiser les facultés de médecine dans les établissements qui ne répondent pas aux normes requises ?

Invités :

-Professeur Antoine Tshimpi, Coordonnateur national des états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire.

-Professeur Faustin Toengao, Professeur à l’Université de Kisangani et ancien recteur de cette Université. Actuellement, il est Député national.

-Professeur Mwayila Tshiyembe, Directeur de l’Institut panafricain de géopolitique de Nancy en France. Il est également Doyen de la faculté de droit de l’Université de Kisangani.

 

/sites/default/files/2021-09/20092021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner