Le Potentiel : « Djihadisme en Afrique : Tshisekedi en appelle à une stratégie globale et efficace »

Revue de presse du mercredi 22 septembre 2021

Le discours prononcé par le président Félix Tshisekedi à la 76ème session de l’assemblée générale de l’ONU est largement commenté par les journaux parus mercredi 22 septembre à Kinshasa.

« S’exprimant, mardi 21 septembre du haut de la tribune des Nations unies à la faveur de la 76ème session de l’assemblée générale de cette organisation, le président de la RDC et président en exercice de l’Union africaine a présenté sa recette pour contrer la propagation du djihadisme en Afrique. Un fléau qui n’épargne pas son pays, la RDC, touchée dans sa partie Est », rapporte Le Potentiel.

Félix Tshisekedi se réjouit cependant des résultats obtenus à l’Est de son pays grâce à l’état de siège proclamé dans deux provinces. « L’on note, entre autres, la neutralisation de plusieurs centaines de miliciens, les redditions de nombreux éléments de ces groupes armés, la récupération d’armes et de munitions par les Forces armées de la République, le démantèlement de plusieurs réseaux illicites d’armes, de munitions, minerais et de ravitaillement des groupes armés en produits divers et la récupération de nombreuses localités de l’Est du pays qui étaient jadis occupées par des rebelles », poursuit le tabloïd.

L’Avenir salue le « franc-parler » de Félix Tshisekedi sur le terrorisme, état de siège, COVID-19, exploitation illégale des minerais… « Le Président de la République a eu les mots justes pour prouver sa détermination de pacifier cette partie de son pays longtemps frappée par l’activisme des groupes armés », commente le journal.

La Prospérité note pour sa part qu’au cours de cette allocution, le président congolais a confirmé la tenue des élections en 2023. « Je consacre toute mon énergie et attache le plus grand intérêt à la fin de l’insécurité, des massacres et des pillages et à l’instauration d’une paix durable dans l’ensemble de la République Démocratique du Congo, ce qui contribuera davantage à l’organisation des élections libres, transparentes, inclusives et crédibles prévues en 2023 », a affirmé Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, cité par le quotidien.

Le Président de la République estime que l'état de siège, en cours dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, ne sera levé que « lorsque les circonstances qui l'ont motivé disparaîtront », renchérit Actualite.cd.

« En vertu de ce régime Constitutionnel d'exception, les forces armées de la RDC assument la totalité de la responsabilité de la gestion administrative et sécuritaire des provinces concernées en même qu'elles mènent des opérations militaires (…) C'est pour cette raison que le Gouvernement de la République démocratique du Congo maintient et amplifie la pression sur les groupes armés et leurs complices que l'État de siège ne sera levé que lorsque le circonstances qui l'ont motivé disparaîtront », a expliqué le Président Félix Tshisekedi, cité par le media en ligne.

Félix Tshisekedi a aussi fait le bilan à mi-parcours de son mandat à l'UA. Et, selon Forum des As, Fatshi embouche la trompette : " Aux problèmes africains, des solutions africaines ". S'agissant du conflit relatif à la construction du barrage de la Renaissance sur le Fleuve Nil qui met aux prises l'Egypte, l'Éthiopie et le Soudan, Fatshi assure que les discussions allaient reprendre "dans un proche avenir ". Il avait initié la médiation entre les trois Etats à Kinshasa en avril dernier.

Sur un autre chapitre The Post parle du le siège de l’ECIDé de Martin Fayulu, au boulevard Triomphal, qui a été vandalisé, hier mardi 21 septembre, par un groupe de jeunes. Le député ECIDé Ados Ndombasi attribue cet acte aux militants de l’UDPS. Sur une radio locale, Ados Ndombasi explique que cet incident s’est déroulé au cours de la marche organisée hier mardi 21 septembre par les membres du parti au pouvoir. Ados Ndombasi regrette que le gouverneur de la ville ait autorisé la manifestation publique de l’UDPS quelques jours après avoir interdit la leur. Des allégations, certes, que rejette le secrétaire général de l’UDPS. Augustin Kabuya assure que les militants de l’UDPS n’ont organisé aucune marche hier mardi. Il a tout de même reconnu ce saccage du siège de l’ECIDé, mais sans en connaître les auteurs.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner