Ituri : la cité de Komanda attaquée par des hommes armés

Le centre commercial de Komanda situé à 75 Kilomètres au sud de Bunia a été attaqué dans la nuit de ce jeudi à vendredi 24 septembre par des hommes armés non encore identifiés. Selon plusieurs sources locales, des tirs nourris ont été entendus pendant plus de 2 heures. La Croix-Rouge locale avance un bilan provisoire de cinq morts. Mais le calme est revenu, grâce notamment au déploiement d’un renfort de l’armée, a indiqué le gouverneur militaire de l’Ituri, appelant les personnes déplacées à regagner Komanda.

Vers 19 heures locales, le premier coup de feu a retenti à Komanda-Centre. Selon des témoins, des hommes armés non encore identifiés venaient de faire incursion au quartier Kipe Yayo, juste avant d'arriver à la base de la MONUSCO. Ce qui a créé une panique générale dans le milieu.

Le gouverneur de l’Ituri, général Johnny Luboya, assure que la situation est redevenue calme :

/sites/default/files/2021-09/gouv_militaire_2.mp3

Vers 19 heures locales, le premier coup de feu a en effet retenti à Komanda-Centre. Selon des témoins, des hommes armés non encore identifiés venaient de faire incursion au quartier Kipe Yayo, juste avant d'arriver à la base de la MONUSCO. Un officier de l'armée, qui requis l'anonymat, évoque la thèse d'une infiltration des rebelles des ADF à Komanda.Ce qui a créé une panique générale dans le milieu.

Quelques minutes après, des militaires FARDC, qui se trouvaient au grand rond-point de Komanda, ont commencé à tirer en l'air, nous rapporte un des habitants.

L'armée s'est déployée rapidement pour déjouer cette attaque d’hommes armés. Il y a eu échanges de tirs entre les deux parties en plein quartier Kipe Yayo, rapporte la société civile locale.Son président, Guly Gotabo, précise que le calme est revenu après  au moins de 2 heures du temps.

Entre-temps, une grande partie de la population de Komanda centre a vidé le lieu pour se diriger les uns vers le Pont Ituri axe Mambasa et les autres vers axe Bunia.

Au moins 5 morts

La Croix-Rouge locale dit avoir découvert ce vendredi 24 septembre dans la matinée, cinq corps sans vie. Il s’agit de ceux de quatre civils (trois femmes et un homme) ainsi que de celui d’un rebelle des ADF, indique la même source. Une autre personne a été grièvement blessée à la machette.

Cette organisation humanitaire ajoute que cinq autres personnes, dont un secouriste, ont été enlevées et emmenées dans la brousse par ces rebelles.

Ce bilan sera probablement revu à la hausse, indiquent d’autres sources, en attendant le résultat des recherches en cours par les forces de sécurité en vue de retrouver les otages.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner