Kenge : 34 habitations détruites sur ordre du gouvernement provincial à l’aérodrome

 

Plus de trente habitations ont été démolies mardi 21 septembre à l’aérodrome de Kenge (Kwango) par le service de conservateur des titres immobiliers sur ordre du gouvernement provincial. Selon le cadre de concertation provincial de la société civile du Kwango, plusieurs ménages sont restés sans abris à la suite de cette destruction massive sans préavis d’au moins trente-quatre maisons au quartier Aéroport. 

 

Le vice-président du cadre de concertation provincial de la société civile, Symphorien Kwengo, condamne cette décision, estimant qu’elle a été prise sans préavis et a laissé plusieurs familles sinistrées. 

Il recommande au gouvernement provincial du Kwango de tout faire pour que ces victimes soient rétablies dans leurs droits : 

« Le cadre de concertation provincial de la société civile du Kwango condamne avec fermeté cette deuxième destruction massive de trente-quatre maisons par le gouvernement provincial sans préavis créant ainsi désespoir et désolation pour la population sinistrée. Il recommande au gouvernement provincial d’identifier tous les sinistrés afin qu’ils soient rétablis dans leurs droits, d’indemniser les victimes et de prendre un arrêté de délocalisation des sinistrés ». 

Contacté par Radio Okapi à sujet, le ministre provincial de l’intérieur et sécurité, Noel Lumbu, indique pour sa part que ce sont des hangars construits anarchiquement sur un terrain de l’Etat qui ont été détruits afin d’assainir le milieu : 

« Non ! Ce n’étaient pas des maisons qui étaient cassées, ce sont des hangars construits anarchiquement sur un terrain de l'État. Comme on est en train d’assainir, on a dû dégager ça. On ne peut pas construire sur l’aérodrome quand même ».  

Symphorien Kwengo,  vice-président du cadre de concertation provincial de la société civile, indique que sa structure reste très regardant sur l'issue de ce dossier qui, selon lui, risque de perturber la paix sociale dans la province. 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner