« Les Kulunas de Kisangani doivent se trouver devant une population qui n’aime pas les Kulunas » (Jean-Pierre Litema)

Dans la province de la Tshopo, le ministre provincial en charge de l’intérieur intérimaire, Jean-Pierre Litema Yeni, salue l’implication de la population de Kisangani dans la lutte contre le gangstérisme urbain, communément appelé « Kuluna ».

« La première des choses, c’est la collaboration qui existe entre la population et nous les autorités. Les Kulunas, qui habitent la ville de Kisangani, doivent se trouver devant une population qui n’aiment pas les Kulunas », a affirmé Jean-Pierre Litema Yeni.

Il a par ailleurs bouclé mercredi dernier la première phase de sa tournée entamée depuis vendredi dernier dans les six communes de la ville de Kisangani. Cette première phase l’a conduit successivement dans les communes de Lubunga, Kabondo et Kisangani.

Ce vendredi, Jean-Pierre Litema Yeni se rendra dans la collectivité secteur de Lubuya-bera et dans la commune de Mangobo. Il va boucler sa tournée la semaine prochaine dans les communes de la Tshopo et de la Makiso.

Le ministre provincial en charge de l’intérieur intérimaire dans la Tshopo donne les motivations et le bilan préliminaire de ces visites dans cet entretien avec Jacques Mukonkole :

/sites/default/files/2021-10/08._011021-p-f-kisanganiinvitejplitemamiprovintrieur-00.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner