Nord-Kivu : un militaire des FARDC arrêté pour meurtre à Eringeti

Un civil autochtone a été tué à l’arme blanche par un major des FARDC dans la nuit de dimanche 3 au lundi 4 octobre à Eringeti dans le Nord-Kivu. 

Selon le président de la jeunesse du groupement Bambuba Kisiki, Germain Kakale, le présumé meurtrier s’est introduit dans le quartier habité par des pygmées pour en finir avec la victime. Et c’est aux environs de 21 heures (locales) que le drame s’est produit. 

Selon Germain Kakale, qui dit ignorer le motif de ce meurtre, le présumé meurtrier s’est rendu à Kasana Maboya, un quartier habité par des pygmées sur place. Il a trouvé la victime par surprise avec son épouse devant leur hutte. 

D’après la source qui cite l’épouse de la victime, le militaire, un adjudant, s’est servi d’une billonnette et d’un bâton pour tuer l’homme, après l’avoir blessé grièvement à la tête. Après son forfait, il a été maîtrisé et arrêté par ses compagnons d’armes, ajoute toujours cette source.  

Contacté par Radio Okapi, l’auditeur militaire de la garnison Beni-Butembo, major magistrat Vicky Lopombo, confirme la nouvelle. Il promet de suivre ce dossier jusqu’à son aboutissement devant les juges. Le calme est revenu dans la région après l’enterrement de la victime lundi.  

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner