Incursion de l’armée rwandaise en RDC : le ministre de la Défense convoquée à l’Assemblée nationale

Le député nationale Jackson Ausse a déposé mardi 19 octobre une question d'actualité adressée au ministre de la Défense nationale pour s'expliquer sur l'incursion, lundi dernier, de l'armée rwandaise dans le territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu. 

 « Des militaires lourdement armés qui ont pris l’initiative d’envahir une partie de Nyiragongo dans le Nord-Kivu. Les images et les témoignages sont humiliants.  C’est pour cette raison que j’ai initié une question d’actualité pour que le ministre de la Défense nationale puisse donner des explications à la population à travers la représentation nationale, pour répondre à la question qui ont envahi les villages dans le territoire de Nyiragongo », a expliqué Jackson Ausse.

Il dit vouloir plus d'informations du gouvernement sur cette présence momentanée des soldats rwandais sur le sol congolais. « Ils sont venus d’où ? ils sont venus faire quoi et quel est le bilan ? Quelles sont les mesures prises désormais pour que pareilles initiatives ne puissent pas se reproduire ? », s’interroge l'élu d'Irumu.

Il estime que ce qui s'est passé est non seulement inacceptable mais aussi humiliant pour la RDC et nécessite une mesure de réciprocité : 

« Nous sommes un pays souverain. Les autres pays doivent nous respecter. Et pour ce faire, nous devons nous prendre en charge. Il y a un principe de réciprocité en relations internationales. Nous attendons des explications pertinentes de la part du ministre de la Défense nationale ». 

Retour au calme à Buhumba 

Sur place au Nord-Kivu, un calme s’observe dans le groupement Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo, après l’incursion, lundi 18 octobre.  

Au moins 6 des 7 villages qui se sont vidé lundi des leurs habitants à la suite de cette incursion, sont déjà repeuplés, affirment les sources de la société civile du territoire de Nyiragongo. Cependant, selon elle, le village Kitotoma, situé à la frontière, par où ces éléments des Forces de défense rwandaises sont entrées, reste encore vidé de la quasi-majorité de ses habitants. La même source précise qu’une psychose y règne encore. 

Ces habitants voudraient voir la RDC déployée une position permanente des militaires congolais pour assurer la sécurité de la frontière dans cette partie où de telles incursions des soldats rwandais sur le sol congolais sont presque régulières, indique la société civile locale. 

Les responsables du Mécanisme conjoint de vérification élargie de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) confirment avoir déjà été saisis par une lettre officielle du gouvernement congolais sur cette affaire et que l’enquête a été ouverte, sans donner plus des détails.  

L’armée rwandais a fait cette incursion, lundi matin, avant de regagner le Rwanda parce qu’ayant libéré deux des leurs éléments qui venaient d’être arrêtés par l’armée congolaise sur le sol congolais. A l’issue d’un accrochage avec un renfort des FARDC, une arme des RDF a pu être récupérée, a indiqué le porte-parole de Sukola 2. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner