Africa News : « Marche anti-Fatshi le 6 novembre »

Revue de presse du mercredi 27 octobre 2021.

La situation politique, dominée par la prestation de serment des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). L’annonce de la marche anti-Félix Tshisekedi, la position des partenaires de la RDC et d’autres couches sociales sont autant d’aspects que la presse congolaise développe.

Une coalition regroupant les catholiques, protestants, le Front commun pour le Congo de Joseph Kabila, LAMUKA de Martin Fayulu et le camp Katumbi a appelé, mardi 26 octobre, la population à descendre dans la rue pour manifester et dire «non » à la CENI telle qu’imposée, à l’abrutissement de nos enfants, à la paupérisation des enseignants, à l’absence de l’autorité de l’Etat, à « l’escroquerie via RAM»…, annonce Africa News.

Près de 30 mois après, le pays est en train d’être pris dans les soubresauts liés à l’art de gouverner de la nouvelle classe dirigeante mais surtout à la question de la gratuité de l’enseignement de base, à la situation sociale des enseignants et des fonctionnaires face au train de vie des dirigeants et au problème de la composition de la CENI, décortique le joural. Et de poursuivre : si Tshisekedi a séduit une bonne partie des forces politiques et sociales pour avoir pris la décision de divorcer d’avec le camp Kabila en décembre 2020 au profit de l’Union sacrée pour la nation, l’entente aura été de courte durée.

Pendant ce temps, L’Avenir note « un signal fort » pour 2023, avec la prestation de serment de Denis Kadima et toute son équipe.

Pour 2023, la nouvelle équipe dirigeante de la CENI devra se lancer dans les préparatifs techniques déjà entamés par l’équipe Nangaa, afin d’éviter le glissement. Et parmi les activités préparatoires des élections prochaines, il y a les réflexions sur les différentes approches de la Révision du fichier électoral et les stratégies de mise en œuvre ; la conception des procédures et outils opérationnels et informatiques de l’identification et l’enrôlement des électeurs.

Ainsi, dans le texte de prestation de serment, il a été relevé que " … je jure solennellement sur l'honneur de respecter la Constitution et les lois de la République démocratique du Congo. De remplir loyalement et fidèlement les fonctions des membres de la CENI. Je prends l'engagement de n'exercer aucune activité susceptible de nuire à l'indépendance, à la neutralité, à la transparence et à l'impartialité de la CENI, poursuit La Tempête des tropiques.

Avec la prestation de serment, Le Potentiel relève que c’est une page qui se tourne finalement, après les tractations quasi-interminables. Le quotidien se jette déjà vers 2023 et relève l’accompagnement de la communauté internationale, en citant une déclaration conjointe des partenaires de la RDC.

L’Allemagne, la Belgique, le Canada, la Corée du Sud, l’Espagne, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse, la Tchéquie et l’Union européenne réaffirment leur soutien au gouvernement congolais pour l’organisation d’élections transparentes, libres et inclusives dans les délais prévus par la Constitution.

Toutefois, ces partenaires notent à regret, que les parties prenantes ne sont pas parvenues au consensus, qui constitue un élément important pour renforcer la confiance à l’égard du processus électoral à venir, nuance Le Journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner