RDC : la décision visant à inonder le marché congolais des poissons pour baisser le prix souffre d’application

L'accord signé entre le gouvernement de la RDC et la Namibie au sujet de la pêche dans les eaux namibiennes de 27.000 tonnes des poissons risque de ne plus être appliqué si jusqu’au 5 décembre prochain la partie congolaise ne procède pas à la pêche.  

C’est environ 6 millions USD américains que la RDC a payé à la Namibie pour obtenir de sa part l’autorisation de pêcher dans les eaux namibiennes. Cette décision vise à inonder le marché congolais des poissons avec espoir que cela entrainerait la baisse des prix.  

On enregistre de plus en plus la hausse des prix des produits surgelés sur le marché de Kinshasa depuis que le gouvernement avait annoncé sa décision de faire baisser ces prix. 

Questions : 

-Quelle lecture faire de cette situation ? 

-La décision d’aller pêcher sur les eaux namibiennes pourrait-elle constituer l’alternative par rapport aux difficultés du gouvernement congolais d’obtenir la baisse des prix des surgelés ? 

Invités : 

-Al Kitenge, Analyste économique et stratège. 

-Olive Mudekereza, Député national élu de Walungu au Sud-Kivu. Il est ancien président de la FEC dans cette province. Et également opérateur économique. 

-Professeur Emmanuel Mukundi, Député national élu de Nyunzu dans la province du Tanganyika. Il est professeur à la faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Kinshasa. 

 

/sites/default/files/2021-10/27102021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner