RDC : onzième prorogation de l’état de siège à l’absence des députés de l’Ituri et du Nord-Kivu

L’Assemblée nationale vient d’autoriser pour la 11ème fois la prorogation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. Cette reconduction s’est faite lors de la plénière du lundi 1er novembre, à l’absence des députés de ces deux provinces. Ces derniers ont suspendu leur participation à toute plénière visant la prorogation de l’état de siège jusqu’à ce que le gouvernement prenne en compte les recommandations du parlement notamment la proposition d’un plan de sortie de l’état de siège avant toute éventuelle prorogation. 

Les députés de ces deux provinces justifient leurs positions par le fait selon eux, que cet état de siège ne produit pas de résultats satisfaisants depuis son instauration le 6 mai dernier. Les violences se sont répandues dans les territoires de Beni et d’Irumu où les attaques armées attribuées aux ADF ont déjà fait plus d’un millier de morts depuis l’entrée en vigueur de l’état de siège, soutiennent-ils. 

Questions : 

-Quelle lecture faire de cette 11ème prorogation ? 

-Quel bilan à mi-parcours dresser de l’état de siège près de sept mois après son instauration ? 

Invités : 

-Lieutenant Jules Ngongo, Porte-parole des FARDC en Ituri. 

-Gratien de Saint-Nicolas Iracan, député national élu de la ville de Bunia en Ituri. Il a participé aux travaux d’évaluation de l’état de siège dans la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale. 

-Professeur Casimir Ngumbi, politologue et expert dans les domaines des violences politiques et des groupes armés.

 

/sites/default/files/2021-11/02112021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner