Le Potentiel : « Masculinité positive » : Kinshasa sonne le déclic du changement de paradigme


Les journaux paraissant ce vendredi 26 novembre 2021 ont consacré leurs Une à l'ouverture de la première conférence des Chefs d'Etats et de gouvernement pour l'élimination des violences faites aux femmes et aux filles.

Pour Félix Tshisekedi, note Le Potentiel, le sommet de Kinshasa est « hautement symbolique » du fait que la  RDC non seulement assure la présidence tournante de l’UA pour l’exercice 2021-2022, mais constitue surtout l’un des pays africains le plus touché par les violences sexuelles basées sur le genre à grande échelle à la suite des affres des conflits armés  qui sévissent depuis plus de deux décennies.

Et La Prosperité rencherit, que "pour le Président Félix Tshisekedi, la tenue, à Kinshasa, du tout premier Sommet des Chefs d’Etat sur la masculinité positive est symbolique par le simple fait que la République démocratique du Congo fait
partie des pays les plus touchés par des crimes de violences sexuelles suite à l’activisme des groupes armés, précisément dans la partie Est du pays".

A l’en croire, precise le quotidien, le choix du thème : ‘’les leaders masculins africains explorent l’approche de la masculinité positive pour mettre fin au fléau de la violence à l’égard des femmes et de filles en Afrique’’, démontrer à suffisance combien tout le monde à ce devoir de lutter contre ce fléau dont sont victimes les femmes africains en général, particulièrement celles vivant dans des zones à troubles.

Forum des As mentionne que le Président de la République a exhorté les hommes occupant des postes de responsabilité à jouer un rôle majeur pour influencer d'autres hommes à se mettre d'accord sur les stratégies efficientes visant à prévenir et à mettre fin aux violences basées sur le Genre.

AfricaNewconclut que les Chefs d’États Félix Tshisekedi de la RD-Congo et Président en exercice de l’Union africaine -UA-, Macky Sall du Sénégal, Nana Akufuo du Ghana, Denis Sassou Nguesso de la République du Congo, Faure Gnassingbé du Togo, Paul Kagame du Rwanda ainsi qu’Ellen Johnson Sirleaf, Présidente honoraire de Sierra Leone presents à cette ceremonie, se sont engagés dans des approches de masculinité positive pour mettre fin au fléau de la violence contre les femmes et les filles en Afrique.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner