RDC : certains membres du cabinet du ministre de l’Environnement aux arrêts pour faux en écriture

Un réseau de fossoyeurs a été avisé démantelé ce vendredi 10 décembre au cabinet du vice-Premier et ministre de l'Environnement, Eve Bazaiba. Constitués notamment des directeurs et secrétaire du cabinet, ils ont été conduits à la Brigade criminelle du parquet général près la cour d'appel de Kinshasa-Gombe où ils ont été auditionnés et placés en garde à vue.

Le parquet et le cabinet du vice-Premier ministre les accusent d’abus de confiance et de faux en écriture en imitant la signature de la Mme Eve Bazaiba dans l'octroi des concessions forestières, des grumes ou bois.

Dans un communiqué publié le même jour, le cabinet du vice-Premier ministre demande à toute personne qui serait bénéficiaire de tels actes de se faire identifier pour aider à la justice de bien mener ses enquêtes. 

Mme Bazaiba affirme avoir initié l’action ayant abouti à l’interpellation de certains de ses collaborateurs :

« C'est moi-même qui ai enquêté au sujet de faux en écriture ! J'ai personnellement appelé le procureur général de Kinshasa Gombe et pour raison d'enquêtes, j'ai mis à sa disposition des gestionnaires des dossiers au cabinet et à l'administration », a indiqué la ministre de l’Environnement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner