Operations conjointes FARDC-UPDF : Bintou Keita exige plus de sécurité pour les casques bleus et la protection des civils

Bintou Keita a présente lundi le rapport du Secrétaire général sur la situation en RDC au Conseil de Sécurité de l’Onu à New York. L’aspect sécuritaire lie aux opérations conjointes FARDC-UPDF a été sans doute l’un des points abordés par la cheffe de la Monusco. Mme Bintou Keita dit avoir pris note de la décision souveraine de la RDC d’amorcer ces opérations militaires conjointes avec l’Ouganda au Nord-Kivu et en Ituri. Cependant, elle affirme avoir souligné aux deux pays, c’est-à-dire à l’Ouganda et a la RDC, la nécessité absolue de mettre en place des mécanismes de coopération afin d’assurer la sécurité des casques bleus.

Décryptage

La Monusco organise ce 20 décembre un séminaire d’affaires pour les fournisseurs de la RDC intitule : Comment faire des affaires avec l’Onu.  M. Hicham Maoual, adjoint du chef de la Section Achats de la Monusco fait le point dans une interview à MAG UN.

Nouvelles en bref

*Commençons cette page de nouvelle par la visite que vient d’effectuer la vice-présidente de la Banque mondiale pour le Développement humain en RDC, Mme Mamta Murthi est venue réaffirmer le soutien du Groupe de la Banque mondiale à la réponse de la RDC à la pandémie de COVID-19, de même qu’à l’enseignement primaire gratuit et aux autres aspects de la valorisation du développement du capital humain.   A Kinshasa, elle s’est entretenue avec le Président Félix Antoine Tshisekedi T, le ministre des Finances, le ministre de l’Education, le ministre de la Santé, le ministre des Affaires Sociales.

**Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) célèbre cette année ses 75 ans d’existence. Depuis 1946, cette agence des Nations unies continue de travailler sans relâche en faveur des droits et du bien-être de tous les enfants. L’UNICEF qui œuvre dans 191 pays les accompagne pour défendre les droits de chaque enfant, où qu’il soit.  De concert avec ses partenaires, l’agence relève les défis et intervient en apportant une aide à des millions d’enfants afin d’améliorer leur survie et leur épanouissement.

*** Au Sud Est du pays, plus de 200 élèves de la cité de Fungurume ont été sensibilisés jeudi dernier sur les violences faites aux femmes et aux jeunes filles. Cette rencontre organisée par l’ONG ADID action pour le développement intégral et durable entre dans le cadre des seize jours d’activisme contre les violences basées sur le genre.  Les participants se sont dit suffisamment édifiés et ont promis de dénoncer tous les auteurs de ces actes de violence.

Invité

Notre invite ce dimanche est le professeur Kahindo Muhesi de l’Université catholique du Graben a Butembo.  Cet éminent grise propose, vous allez l’entendre, une forte sensibilisation de la population pour la cohabitation pacifique des communautés et le renforcement du système de défense et de sécurité.  Pour, dit-il, prévenir des génocides et des crimes graves dans la partie Est du pays.  C’est à l’occasion de la journée internationale de commémoration des victimes du crime de génocide.

Nouvelle de province

Le grand Equateur reste la partie la plus polluée du pays en restes des explosifs de guerre. Pour le seul mois de novembre dernier, 28 victimes ont été enregistrées, dont trois morts. Autre conséquence, baisse des activités socio-économiques constatée dans les zones situées dans la Mongala, le Nord et le Sud Ubangi, ainsi que dans la Tshuapa.

Agenda de la semaine

L’ambassade de Suède et l’OIM signent ce mardi 14 décembre un accord de partenariat. Cet accord porte sur 6 millions et demi de dollars, dans un programme étalé sur trois ans. L’objectif étant de renforcer la résilience économique des communautés affectées par le déplacement en dehors de Kalemie dans le Tanganyika. La cérémonie aura lieu à l’ambassade de Suède ici Kinshasa.

Bonne ecoute

/sites/default/files/2021-12/1212021-magun-00_web.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner