Bunia : deux morts à la suite d’un braquage d’une boutique, la veille de Noël

Deux personnes ont été tuées vendredi 24 décembre soir par balles en plein centre-ville, à Bunia dans la province de l’Ituri, lors du cambriolage d’une boutique de transfert d’argent. Une autre personne a été blessée.

D’après des témoignages sur place, il s’agit d’un groupe de bandits armés qui se sont introduits dans une maison de change sur l'artère principale du chef-lieu de la province de l'Ituri. Ces bandits ont réussi à emporter une importante somme d’argent, en tirant plusieurs coups de feu avant de s'enfuir.

Très rapidement, une psychose s'est emparée des habitants dans le centre-ville, en plein réveillon de Noël. La police qui se dit choquée par cette situation rassure toutefois que des dispositions ont été  prises pour garantir la sécurité de la population en cette période de fêtes de fin d'année.

Le film des faits

C’est vers 19 h 15’, heure locale, que ces bandits armés se sont introduits dans une maison de transfert d’argent sur le boulevard de la Libération, non loin de la Poste. Des coups de feu ont été entendus dans les quartiers périphériques du centre-ville où plusieurs habitants se préparaient pour fêter le réveillon de Noël. Selon des témoins, un policier commis à la garde de cette maison de change ainsi qu’un autre client qui venait d’effectuer ses opérations ont été touchés par balles et sont morts sur place.

« Déjà ça s’annonce mal, avec la fête qui se prépare. Vous savez que l’Ituri est une des provinces qui sont en train de traverser des moments très difficiles, les gens sont traumatisés, et en plus voilà que les gens meurent sans suite… », regrette un témoin. 

La police de son côté confirme avoir pris les dispositions nécessaires pour sécuriser la population pendant cette période de fêtes de fin d’année. Elle appelle les opérateurs économiques à la prudence et surtout à suspendre leurs activités plus tôt, pour se mettre à l’abri de bandits.

Son porte-parole en Ituri, le major Roger Tibasima, appelle la population à garder son calme, en attendant les résultats des enquêtes qui sont en cours :

 « On ne peut pas s’exposer. Quand on a l’argent, les autres aussi cherchent l’argent. Mais ils le cherchent d’une manière très méchante, en tuant, en blessant. Nous vous disons que la population doit collaborer avec la police ».

 

La semaine dernière, au cours d’une parade à Bunia, la Police avait annoncé le renforcement des patrouilles mixtes pour sécuriser la population pendant cette période des festivités de fin d’année.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner