Kongo-Central : la morgue de l’hôpital Saint Luc de Kisantu est saturée

La morgue de l'hôpital Saint Luc de Kisantu dans le territoire de Madimba (Kongo-Central) est archicomble. Le directeur général de cet hôpital, Félicien Ndongala a déclaré ce mercredi 05 janvier que la morgue est très sollicitée et ces derniers temps, les familles trainent à récupérer les corps de leurs proches. 

 

Le nombre des cadavres conservés à cette morgue est passé de quarante-deux à cent quatre-vingt, soit 4 fois plus que sa capacité initiale.

A la suite de cet engorgement, cette chambre mortuaire ne peut plus recevoir les corps venus d’ailleurs. Seuls les cadavres de personnes mortes à l'hôpital Saint Luc de Kisantu y sont gardés, a indiqué le directeur général de cette structure médicale, Félicien Ndongala.

Il affirme que mardi 04 janvier, plusieurs dépouilles provenant des agglomérations et des villages environnants n’ont pas été acceptées.

Felicien Ndongala justifie cette décision. « Cette saturation provoque  les arrêts intempestifs du frigo ce qui affecte la réfrigération des corps », a-t-il expliqué.

Il  invite donc les familles qui y ont déposé les cadavres de leurs proches défunts, de venir les retirer pour libérer l’espace dans la morgue.

Mardi, 11 corps ont été retirés. Le directeur de l'hôpital Saint Luc affirme que si ce nombre s'accroît au cours de la semaine, il pourrait autoriser que les dépouilles venant d’autres lieux soient à nouveau gardées à la morgue de son hôpital.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner