Tshopo : la dynamique des jeunes d'Isangi exige la démission de l’administrateur du territoire

Des jeunes réunis au sein d’une association dénommée Dynamique des jeunes d’Isangi, dans la province de la Tshopo, exigent la démission de l’administrateur du territoire d’Isangi qu’ils accusent d’être « auteur du désordre dans différentes entités de cette juridiction ».  

Dans la journée de jeudi 20 janvier, ces jeunes ont battu le pavé, pour pousser l’autorité administrative a la démission.

« Ils accusent l’autorité territoriale d’organiser les conflits dans les secteurs et chefferies et même dans les groupements. C’est le cas par exemple, dans le secteur de Yawembe sur place ici où quelqu’un qui a des problèmes à la mairie, on l’a imposé ici alors qu’on a suspendu celui qui était là comme intérimaire. Dans la chefferie Kombe, l’administrateur du territoire a validé un document pour diviser la chefferie et ça crée des conflits, a Yanonge. C’ést la même situation, à Ilambi, un groupement où il y a eu même des morts. Alors, les jeunes ont trouvé que c’est l’administrateur du territoire qui entretient ce désordre pour tirer des profits », a témoigné, Joseph Bassay, le président de la Société civile d’Isangi

Mais, la police a dispersé la marche et certains jeunes ont été interpellés, notamment une journaliste locale, ajoute Joseph Bassay.

« La police est allée les disperser en tirant des coups de feu. Il y a eu même une journaliste de la Radio Bondeko qui a été torturé et arrêté, jusque-là elle est en prison. D’autres jeunes ont été arrêtés. Vraiment l’insécurité est là. C’est une situation confuse. »

Radio Okapi a tenté sans succès de joigne Joseph Mindenga, administrateur du territoire d’Isangi pour avoir sa version des faits.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner