RDC : Félix Tshisekedi promet son implication pour l’accès à l’information et la dépénalisation des délits de presse

Le Président Félix Tshisekedi a promis ce mardi 25 janvier de s’impliquer pour l’accès à l’information et la dépénalisation des délits de presse.  Il l’a déclaré dans son, discours prononcé à l’ouverture des états généraux de la communication et médias.

Cela, ajoute le chef de l’Etat, implique un travail qui doit se faire en amont par les professionnels eux-mêmes pour écarter ceux qui se retrouvent dans cette profession sans en avoir le profil.

Le gouvernement décide, selon le chef de l’Etat, un moratoire sur la dépénalisation des délits de la presse.

Le Président Félix Tshisekedi plaide ainsi pour le renforcement des organes de régulation et d’autorégulation.

M. Tshisekedi a aussi affirmé dans son discours qu’il veut avoir des médias puissants pour accompagner le gouvernement dans le changement de narratif et le développement du pays. Il sollicite aussi l’accompagnement de la presse dans la lutte contre les antivaleurs notamment la corruption, le tribalisme, le népotisme, le trafic d’influence, …

Pour le chef de l’Etat, il est important aujourd’hui d’assainir la presse et d’assurer sa viabilité.

Il s’est aussi montré comme défenseur de la liberté de la presse.

« Sans une presse libre, la démocratie et son corolaire l’état de droit est un leurre », a rappelé Félix Tshisekedi.

« C’est le développement du pays qui engendrera les médias puissants », note le Chef de l’Etat.

Il recommande aussi aux médias de lutter contre les fake news qui constituent une menace pour notre société. Il a encouragé les professionnels qui prennent le temps de croiser les sources afin d’éclairer l’opinion.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner