Bilan de l’état de siège, 8 mois après son instauration en Ituri et au Nord-Kivu

Quatorze personnes ont été tuées lundi 24 janvier à Luna Samboko, territoire d’Irumu en Ituri par des présumés rebelles ougandais des ADF.  Selon des sources locales, ces miliciens ont également incendié des maisons et emporté des biens de la population. 

Au Nord-Kivu, des affrontements sont signalés entre les FARDC et des présumés rebelles du M23 depuis lundi dernier dans la localité de Kanombe, territoire de Rutshuru. 

Pendant ce temps, une vive tension est toujours observée dans certains coins de la ville de Beni, où des groupes de jeunes tentent de manifester pour exiger la fin de l’état de siège.

-Quelle évaluation faites-vous de l’état de siège, huit mois après son instauration en Ituri et au Nord-Kivu ? 

Invités : 

-Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa, député national élu de Goma au Nord-Kivu et secrétaire général adjoint de l’Ecidé, parti membre de la coalition Lamuka. Il est membre de la Commission Défense et sécurité à l’Assemblée nationale. 

-Me Juvénal Munubo Mubi, député national élu de Walikale au Nord-Kivu. Il est cadre de l’UNC, parti membre de l’Union sacrée de la nation. Il est aussi membre de la Commission Défense et sécurité à l’Assemblée nationale.  

-Professeur Chober Agenonga, professeur à l'Université de Kisangani.  Spécialiste dans le domaine des études de sécurité, de géopolitique et de sociologie militaire. 

 

/sites/default/files/2022-01/26012022-p-f-dialogueentrecongolais-00site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner