Nord-Kivu : situation sécuritaire calme mais encore imprévisible dans Rugari-Centre

La situation sécuritaire est redevenue calme, mais encore imprévisible dans Rugari Centre, au Nord-Kivu, théâtre des affrontements une semaine plus tôt entre les FARDC et les présumés rebelles du M23.

Ce constat a été établi lors d’une rencontre entre les forces de la MONUSCO, les autorités et les notables locaux.

Rappelons que dans la nuit de lundi 24 à mardi 25 janvier, les présumés rebelles du M23 ont attaqué, les positions des FARDC dans les villages de Nyesisi et Ngugo à Rugari dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. Selon plusieurs sources, cette attaque aurait fait d'importantes pertes et des blessés du côté de l'armée et a causé un déplacement massif des populations.

-Quelle analyse faire de la réapparition des éléments du M23 dans cette région ?

-Où en est-on avec la mise en œuvre de l’accord entre le gouvernement congolais et le M23 ?

Invités :

-Me Lando Mafuta, conseiller du Mécanisme national de suivi à la Cellule thématique sur la consolidation de l’autorité de l’Etat en particulier dans la partie l’Est de la RDC. Il est le point focal du MNS en Ituri. 

-Timothée Tshaombo Shutsha, chercheur en coopération, prévention et résolution des conflits à l’Université de Louvain en Belgique. 

-Professeur Jacques Djoli, député national et vice-président de la Commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale.

/sites/default/files/2022-02/01022022-p-f-dialogueentrecongolais-00site.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Dans la même catégorie