RDC : controverse autour de la suspension de la grève à l’ESU

Plus d’un mois après que le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) a lancé à Kinshasa l’année académique 2021-2022, une confusion règne dans ce secteur. L’intersyndicale nationale de l’Enseignement supérieur et universitaire de la RDC a suspendu lundi 7 février la grève dans tous les établissements universitaires sur toute l’étendue du pays.  

Selon ce syndicat, cette décision était intervenue après quelques jours des discussions qui ont abouti à la signature de l’accord entre le gouvernement et l’Intersyndicale des enseignants.  

Cependant, le Réseau des professeurs d’universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUCO), maintient la grève. Les professeurs exigent du gouvernement, la réalisation « sans délai » de la totalité de son cahier de charges déposé en bonne et due forme auprès des instances compétentes de la République. 

Questions : 

-Comment analyser cette situation ? 

-Que faut-il pour mettre fin à la grève au sein de l’ESU ? 

Invités : 

-Omba Pene Ebondo, rapporteur adjoint de l’Intersyndicale nationale de l’Enseignement supérieur et Universitaire. 

-Professeur Frederick Kinkani, membre du Réseau des professeurs d’universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUCO). Il est l’un des négociateurs de ce syndicat. 

-Beke Lofembe Benkenya, conseiller scientifique du ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire.  

 

/sites/default/files/2022-02/14022022-p-f-decpad-00_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner