Beni : le renfort des FARDC à Watalinga rassure la population

Certaines personnes ayant fui les localités de Nobili et Kamango, dans le territoire de Beni, pour un camp des réfugiés en Ouganda, ont commencé à retourner chez eux ce dimanche 20 février. Cela, à la faveur du renfort des postions des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la chefferie de Watalinga depuis vendredi 18 février.  La société civile plaide pour le renforcement de la sécurité avec des patrouilles de combats dans cette zone de la province du Nord-Kivu.

Des sources locales indiquent que les troupes sont déployées dans les parties sud-est et sud-ouest de la chefferie où plusieurs villages s’étaient vidés de leurs populations. Ces habitants s’étaient réfugiés en Ouganda, fuyant les dernières attaques attribuées aux ADF.

Ce retour est un motif de satisfaction pour les organisations de la société civile de la chefferie de Watalinga.  Le coordonnateur de l’ONG Action pour la Défense des Droits de l’homme, David Muwaze,  souligne que « la population se lamentait quant à la faible présence des FARDC. Cela ne rassurait guère ».

Avec ce renfort, la population commence à avoir des apaisements par rapport à sa sécurité. Ce dimanche matin, on a constaté un mouvement de personnes de l’Ouganda vers la RDC, à Nobili et à Kamango, renchérit-il.

L’armée qui a confirmé l’information, précise que ce renfort entre dans le cadre de la sécurisation de la zone pour le retour progressif de la population dans les villages affectés par l’insécurité.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner