Persistance des massacres à Beni dans un contexte de mutualisation des forces

Vingt civils ont été tués et plusieurs maisons incendiées dans la localité de Kikura, secteur de Ruwenzori, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, dans la nuit de dimanche à lundi 28 février. Les FARDC, qui ont annoncé la nouvelle, attribuent cette attaque aux rebelles des ADF. Mardi, les FARDC ont affirmé avoir neutralisé 18 rebelles ADF lors de la poursuite de ces derniers, dont un de leurs chefs. L’armée parle aussi des armes récupérées, de douze otages libérés, tous des enfants ainsi que de quatre ADF capturés. 

Quelle lecture faire de la persistance des massacres des civils dans ce territoire, malgré la mutualisation des forces armées ?  

Invités  

-Capitaine Anthony Mualushayi, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 dans le grand -Nord 

-Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa, député national élu de Goma au Nord-Kivu et secrétaire général adjoint de l’Ecidé, parti membre de la coalition Lamuka. Il est membre de la Commission Défense et sécurité à l’Assemblée nationale.  

-Professeur Casimir Ngumbi, politologue et expert dans les domaines des violences politiques et des groupes armés. 

 

/sites/default/files/2022-03/03032022-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner