Kinshasa : la fondation Iranga plaide pour l’inscription des droits de la femme dans le programme scolaire

La présidente de la Fondation Iranga, Liliane Iranga,  propose que les droits de la femme soient inscrits dans le programme scolaire et universitaire et appelle les parlementaires congolais à initier des lois exigeant plus de représentativité des femmes dans les instances de prise des décisions. 

Elle l'a fait savoir le mardi 8 Mars à l'occasion de la journée internationale des droits de la femme. 

« Les femmes doivent arrêter de dédier cette journée au port des wax. Elles doivent connaître leurs droits et les revendiquer. De ce fait, nous pouvons parler de l’accès à l’éducation de la jeune fille, qui est la femme de demain, de la prise en charge des femmes victimes des violences sexuelles dans l’Est du pays, de ces femmes qui subissent jour et nuit des violences conjugales, de ces filles qui sont victimes des mariages forcés». 

La Fondations œuvre principalement dans l’appui aux personnes démunies, aux femmes et aux enfants victimes de conflits armés.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner