RDC : la conférence internationale sur la gestion des volcans de Virunga annoncée du 19 au 21 mars

La première conférence internationale sur la gestion des volcans de Virunga se tiendra du samedi 19 au lundi 21 mars à Goma au Nord-Kivu. Le ministre de la Recherche scientifique et Innovations technologiques, José Mpanda appelle tous les médias congolais à accompagner les travaux de la première conférence internationale sur la gestion des Volcans de Virunga.

« J’appelle l’accompagnement de la presse congolaise pour que les scientifiques congolais et les expatriés qui viendront comme chercheurs soient suivis à travers le monde. Il n’y a pas que le côté négatif du volcan. Il y a aussi le côté recherche », a affirmé, samedi 12 mars, le ministre de la Recherche scientifique.

José Mpanda souligne que ces assises réuniront des chercheurs nationaux et internationaux en volcanologie et en disciplines connexes.

Son

Des experts attendus 

Plusieurs experts, volcanologues et les politiques sont attendus à la première conférence internationale des volcans du Virunga. L’occasion de mener des réflexions sur des stratégies à mettre en place pour la gestion des volcans en RDC.

La province du Nord-Kivu est minée par plusieurs volcans, situés autour de la ville de Goma. Selon les statistiques, on en compte au moins huit dont Nyiragongo et Nyamulagira, situés respectivement à 15 et 40 km de Goma et qui sont encore actifs.

Le Nyiragongo le plus connu avec une altitude de 3 470 mètres est considéré par les spécialistes comme l’un des plus dangereux. Il est connu pour abriter le plus grand lac de lave quasiment permanente.

Sa dangerosité tient au fait que ses coulées de lave sont extrêmement rapides, dit l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG). Il se situe dans la région très peuplée de Goma. Et constitue donc, une menace pour environ 1,5 million d’habitants.

L’éruption et les dégâts

Sa dernière éruption du 22 mai dernier a connu des effets dévastateurs après plus de 19 ans d’accalmie après celle du 17 février 2002. Ces deux dernières catastrophes avaient causé d’énormes dégâts humains et matériels.

Plus d’une centaine de morts, des villages entiers, des habitations et autres édifices publiques englouties. Laissant ainsi des milliers de personnes sans abri. Le tissu économique touché à 80%. Le choc était dur pour les habitants de Goma.

Visoke, Karisimbi, Mikeno, Sabyinyo, Gahinga et Muhabura sont considérés par l’OVG, comme des volcans endormis. Ils sont situés pour la plupart à cheval entre le Rwanda et la RDC.

Ils sont appelés aussi la chaine des volcans des Virunga. En sachant que Sabyinyo partage la frontière entre le Rwanda, l’Ouganda et la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner