RDC : des députés nationaux proposent la révision de la Constitution

A moins de deux ans des élections générales de 2023 en RDC, certains députés nationaux initient des propositions de loi portant révision constitutionnelle. 

C’est notamment, Steve Mbikayi qui propose le passage du mandat du Chef de l’Etat de cinq à sept ans, la suppression de certaines institutions qu’il juge budgétivores, notamment le Sénat. Et aussi passer du régime semi-présidentiel au régime présidentiel. 

Pour sa part, le député Delly Sesanga propose entre autres que l’on mentionne clairement dans la Constitution que « le Chef de l’Etat démissionne de ses fonctions si le corps électoral n’est pas convoqué trois mois avant les élections ». 

Et la députée Marie Ange Lukiana propose la création d’un poste de vice-Président de la République. 

Questions : 

-Quelle lecture faites-vous de toute ces initiatives ? 

-Sont-elles opportunes à quelques mois des élections ? 

Invités :  

-Professeur Jacques Djoli, professeur de droit constitutionnel. Il est député national et vice-président de la Commission Défense et sécurité à l’Assemblée nationale. 

-Professeur Pierre Verjans, Politologue et professeur dans les universités de Liège en Belgique et de Butembo en RDC. 

-Me Charles Mushizi, avocat au Barreau de Kinshasa/Matete. Il est aussi directeur du Centre des réformes juridiques et institutionnelles (CRJI).  

 

/sites/default/files/2022-03/21032022-p-f-dialogueentrecongolais-00site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner