Emery Mbantshi : « Il faut revoir le prix du carburant à la pompe pour qu’on soit à mesure de renouveler le stock »

Emery Mbanshi Bope, président du Regroupement des sociétés pétrolières privées estime qu’il il faut revoir le prix du carburant à la pompe pour qu’on soit à mesure de renouveler le stock.

Au cours d’une interview accordée dimanche 10 avril à Radio Okapi, il explique les raisons de l’instabilité observée ces derniers jours dans la fourniture des produits pétroliers à Kinshasa et dans d’autres villes de la RDC.

« Il y a un problème lié à l’approvisionnement et à la disponibilité du produit. Nous sommes pays consommateurs du produit blanc. Ce qui fait que pour acquérir ce produit, il y a un prix. Et ce prix, lorsque nous regardons l’actuelle structure des prix, il n’y a pas d’équilibre. La conséquence, il faut régulariser, il faut revoir le prix du carburant à la pompe pour qu’on soit à mesure de renouveler le stock », a argumenté Emery Mbanshi Bope.

Il explique aussi les difficultés qu’éprouvent les pétroliers pour s’approvisionner :  

« A l’achat du produit, on est à plus de 150% d’augmentation. Il est vrai que les consommateurs congolais ont un avantage que l’Etat paye une partie du prix. Mais il faut que le distributeur rentre en possession de cet argent dans le temps pour permettre à refaire le stock. Si on le paie pas dans le temps, ça complique le réapprovisionnement ».

Emery Mbanshi Bope s’entretient avec Paul Matendo :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner