La société civile congolaise appelée à cogiter sur une éventuelle transition politique

Les contraintes qui jonchent le processus électoral de 2023 sont si nombreuses et si sérieuses que les leaders de la Société civile congolaise devraient déjà dès aujourd’hui réfléchir sur le type de gouvernance consensuelle en cas de la non-tenue des prochains scrutins dans les délais. C’est ce qui a motivé la table ronde organisée la semaine dernière à Kinshasa par la Coalition des ONG pour la démocratie et la justice en Afrique (CODJA, en sigle). L’avocat Pax André Marie Kito Masimango, coordonnateur de cette organisation panafricaine répond aux questions d’Honoré Misenga Kalala:

Excellente écoute

/sites/default/files/2022-04/110422-p-f-kinshasainvitecodjasociette-civile-00web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner