Eco News : « A Lubumbashi, Félix Tshisekedi prêche «l’humanisme et la tolérance» entre les communautés »

Revue de presse du lundi 2 mai 2022

Le discours du Président Félix-Antoine Tshisekedi à l’issue de la clôture de la première conférence interprovinciale entre le Grand Katanga et le Grand Kasaï est commenté par certains journaux parus ce lundi à Kinshasa.

Le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a prêché l’humanisme et la tolérance entre les communautés en cultivant le vivre-ensemble sur toute l’étendue du territoire nationale, rapporte EcoNews.

Le trihebdomadaire note que le Chef de l’État a exhorté les autorités et les populations locales à œuvrer pour la cohésion sociale, dans la tolérance et le respect de la loi.

Le Président Tshisekedi a encouragé les forces vives du grand Katanga et du Grand Kasaï à cultiver la fraternité et promouvoir le vivre ensemble, ajoute le tabloïd.

Le Chef de l’État a également encouragé les hommes des églises à sensibiliser leurs fidèles à la cohésion nationale, fait remarquer pour sa part l’Agence congolaise de presse. 

« A cet égard, j’attends attirer l’attention des leaders politiques, des responsables religieux et autres forces vives de la nation sur le rôle leur dévolu dans la construction de cette unité souvent sapée par les ambitions des uns et des autres. Puisse nos langues puissent devenir des vecteurs d’unité et non l’installation des barrières hostiles. Nous sommes un même peuple, une seule et même nation, une nation qui continue de faire l’objet des menaces sur son intégrité et son patrimoine national mais une nation que nous avons le devoir et la mission de protéger pour assurer un meilleur avenir aux générations futures. Préservons notre unité, notre solidarité et notre intégrité nationale », a recommandé le chef de l’Etat dans les propos repris par l’ACP.

Félix-Antoine Tshisekedi a martelé sur le fait que l’humanisme et la tolérance qui ont toujours caractérisé l’Homme congolais doivent être mis à profit pour consolider l’unité nationale et la cohabitation pacifique des deux communautés des grands espaces katangais et kasaïen, ajoute La Tempête des Tropiques. Selon lui, indiquer le journal, cette table ronde est une étape vers un renforcement du dialogue et de la coopération interprovinciale pour offrir plus d’opportunités à la jeunesse congolaise pour son épanouissement sur l’ensemble du territoire national.

M. Tshisekedi dénonce le recours tendancieux au discours incitant au repli communautaire et à l’exclusion des autres Congolais pour des fins souvent politiques, écrit La République.

Mais il prend soin d’interpeler ceux qui se livrent à cet exercice périlleux : « L’histoire de notre pays nous enseigne que le recours aux élans communautaires a toujours eu pour corolaire de concourir à des effusions de sang et à une fragilisation poussée de notre cohésion nationale », conclut le quotidien.  

Selon L’Avenir, ces assises ont permis de produire plus de 70 recommandations qui ont été remises, dans le format d’un rapport général, au Président de la République, Chef de l’Etat et Initiateur de cette table-ronde, et qui a procédé lui-même à la clôture desdites assises.

De leur côté, indique Africa News, les coordinations provinciales des cadres des concertations de la Société civile du Katanga démembré dévoilent ce qu’elles attendent de la Conférence de 9 gouverneurs du Grand Kasaï et du Grand Katanga qui s’est tenue à Lubumbashi dans le cadre de la recherche de la cohésion sociale entre les Katangais et les Kasaiens.

Dans leur déclaration, ils affirment que dans le souci de la décrispation du climat de collaboration pacifique et de réduire le taux de frustration des Katangais, ils demandent au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi d’ordonner la libération des prisonniers et détenus katangais, ainsi que la réhabilitation dans leurs fonctions de tous les Katangais victimes de l’arbitraire, conclut le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner