Kasaï-Oriental : la population peine à voyager par train

La population du Kasaï-Oriental éprouve, depuis deux ans, des difficultés de voyager par train.

Des sources sur place attribuent cette situation à la suspension des trains courriers de la SNCC à la suite de la pandémie à coronavirus, au pays.

L’irrégularité de rotation des trains «New Express Diamant Béton » et « New Express Colombe » n’a pas permis à la SNCC  de résoudre cette équation.

Une autre réalité est que le prix du billet de ce trains n'est pas à la portée de toutes les bourses de la contrée, rapportent des sources concordantes.

Elles évoquent également la vétusté de la voie ferrée parmi les causes qui entravent le voyage par le train, à partir du Kasaï-Oriental.

Pour contourner cette situation, certains voyageurs embarquent au-dessus des trains marchandises.

La SNCC les considère comme des passagers clandestins.

« Aussi longtemps que la SNCC ne résoudra pas le problème de retard des trains courriers, le phénomène passagers clandestin qui existe depuis 1991 sera difficile à éradiquer, puisqu’ancré dans la mentalité des voyageurs », ont laissé entendre certains voyageurs.

La situation géographique du Kasaï-Oriental, au centre du pays, lui donne pourtant accès par voie ferrée, à partir de la ville de Mwene-Ditu, aux autres provinces du pays, dont le Kasaï-Central, le Haut-Lomami, le Haut-Katanga et le Lualaba.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner