Etat de siège: environ 60 morts lors d'une incursion des miliciens CODECO-FPIC à Djugu

Une soixantaine de civils ont été tués dimanche 8 mai par des miliciens de la CODECO associés à ceux de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) dans la localité de Massasi à 92 kilomètres au nord-ouest de Bunia, dans le territoire de Djugu, province de l’Ituri. Selon le chef coutumier de cette entité, les victimes sont en majorité des orpailleurs. Il parle également d’une trentaine de blessés, qui sont admis dans des structures sanitaires de la place.

Ce nouveau massacre intervient alors que l’on commémore le premier anniversaire de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu.

A l’issue d’une réunion d’évaluation de l'état de siège le mercredi 4 mai dernier qu’il avait dirigée, le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, avait annoncé la tenue prochaine d’une table ronde pour décider de l’avenir de ce régime exceptionnel.

-Comment analysez-vous cette situation ?

Invités :

-Me Juvénal Munubo Mubi, député national élu de Walikale au Nord-Kivu. Il est cadre de l’UNC, parti membre de l’Union sacrée de la nation. Il est aussi membre de la Commission Défense et sécurité à l’Assemblée nationale.  

-Gratien de Saint-Nicolas Iracan, député national élu de la ville de Bunia en Ituri, au sein du regroupement politique mouvement social MS, membre de l'Union sacrée de la Nation. Il fait partie de la Commission Suivi et exécution des recommandations au sein de l’Assemblée nationale.

-Chober Agenonga, professeur à l'Université de Kisangani.  Spécialiste dans le domaine des études de sécurité, de géopolitique et de sociologie militaire. 

 

/sites/default/files/2022-05/09052022-p-f-dialogueentrecongolais-00site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Dans la même catégorie