Controverse autour de l'interdiction des changements au sein des assemblées provinciales

Toutes les initiatives tendant à créer des changements au sein des assemblées provinciales sont interdites dans les provinces où se sont déroulées, en ce mois de mai, les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs de province. Cette décision émane du vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et sécurité, Daniel Aselo qui a instruit les autorités provinciales concernées dans un message officiel datant du 14 mai. Cependant, cette mesure est mal accueillie par certaines assemblée provinciales notamment celle du Bas-Uele, où devrait  être installé ce lundi, le bureau d’âge, dans la perspective de l’élection de nouveaux membres du bureau de l’organe délibérant de cette province.

-Quelle lecture faire de cette décision du vice-premier Ministre et ministre de l’Intérieur ?

Invités :

-Jean-Claude Tshilumbayi, député provincial et cadre de l’UDPS, parti membre de l’Union sacrée de la nation. 

-Jacques Mandiongwe, Député provincial de l’Assemblée provinciale de la Tshopo.

-Edmond Mbokolo Elima, avocat au Barreau de l'Equateur. Enseignant à la Faculté de Droit de l'Université de Mbandaka.

 

/sites/default/files/2022-05/16052022-p-f-dialogueentrecongolais-00site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner