Joseph Kabila avait réussi à réduire sensiblement le nombre de groupes armés en RDC, affirme Néhémie Mwilanya

« Lorsqu’on quittait les affaires, de plus de deux cents groupes armés il ne restait que les forces résiduelles de moins de quarante groupes armés ; contrairement à tout ce à quoi nous assistons aujourd’hui », a déclaré Néhémie Mwilanya, l’ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila, Président honoraire.  Auteur de l’ouvrage « La République Démocratique du Congo sous Joseph Kabila, devoir de mémoire », il rejette les allégations selon lesquelles l’insécurité persistante dans l’Est de la RDC est l’héritage de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo/Zaïre (AFDL).

Néhémie Mwilanya est interrogé par Alain Irung :

/sites/default/files/2022-05/09._170522-p-f-kininvitenehemiemwilanya-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner