Econews : « Présidentielle 2023, réconciliation Kabila-Katumbi, la paix électorale »

Revue de presse du 23 mai 2023.  La clôture du forum sur la réconciliation des Katangais a intéressé la plupart de journaux parus ce lundi dans la capitale congolaise. 

A ce sujet, le journal Econews titre en sa manchette : « Présidentielle 2023 : réconciliation Kabila-Katumbi, la paix électorale ». le journal note que la réconciliation entre l’ancien président de la République, Joseph Kabila et l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, est un tournant de l’histoire politique du pays, 18 mois avant la présidentielle prévue en principe en décembre 2023.  

Cette image, indique le tabloïd, restera historique pour tous les Congolais dans la mesure où, la séparation entre les deux personnalités s’était passée avec casse. Econews estime que la réconciliation entre ces deux hommes, en marge du Forum de Lubumbashi, sous les bons offices de Mgr Fulgence Muteba, marque un grand tournant dans les rapports entre les acteurs politiques de l’espace Katanga. 

Pour le journal La Prospérité, la réconciliation entre frères et sœurs du Katanga s’inscrit dans la dynamique d’apaisement lancée par le chef de l’Etat qui, depuis plusieurs mois, appelle à la cohabitation pacifique et la mobilisation de toutes les énergies positives en vue de la reconstruction de la RDC.  

Déjà, dès son entrée fonction, le 24 janvier 2019, rappelle La Prospérité, Félix Antoine Tshisekedi avait signé le retour de Moïse Katumbi au pays contre le gré du PPRD et Joseph Kabila qui, eux, l’avaient plutôt contraint à l’exil. 

Le journal Africa News reste sur le même sujet et revient sur quelques recommandations de ce forum inter Katangais.  

Les participants à cette rencontre ont décidé de la mise sur pied du Conseil d’arbitrage et de conciliation et la création d’un centre d’études et de recherches katangais. Ils ont aussi invité les autorités provinciales à mettre fin aux flux migratoires sauvages, précise ce tabloïd avant de signaler l’appel des séminaristes aux Maï-Maï Bakata-Katanga de déposer les armes.  

Africa News note l’engagement des Katangais de mener un lobbying pour favoriser le développement rapide du fédéralisme, obtenir la libération des Katangais injustement emprisonnés et le retour au pays de leurs frères et sœurs injustement traqués et en exil. Le journal cite notamment la suggestion d’initier une loi qui devra aboutir à l’uniformisation nominale de toutes les provinces issues du démembrement du Katanga en mettant en exergue la dénomination Katanga. 

Le journal La République estime que l’archevêque métropolitain de Lubumbashi, Monseigneur Fulgence Mutebe a gagné son pari en organisant ce forum. Ce trihebdomadaire indique qu’au cours de ces assises, les dignitaires de l’espace Katanga ont passé au scanner les grands problèmes qui gangrènent le développement de leur espace.  

Ce tabloïd note que parmi ces écueils, l'on a réservé une place de choix à l'osmose des esprits et de cœur pour un bâtir ensemble. Donc, pense La République, le pari est réussi pour l'initiateur, Mgr Fulgence Muteba, symbolisé par la poignée de main historique entre les deux poids lourds du Grand-Katanga. 

Pour sa part, le journal l’Avenir fait savoir que la tenue de ce forum inquiète certaines sensibilités pendant que d’autres félicitent plutôt son initiateur, l’archevêque métropolitain de Lubumbashi, Fulgence Muteba.  

Le quotidien craint que cette rencontre mette en mal l'unité nationale. Ce journal cite un observateur qui déplore le fait que le forum des « fils et filles du Katanga » n’avait associé aucune personnalité dite « non-originaire ». « Ni député élu et siégeant dans l’hémicycle du Katanga, ni ministre provincial du Katanga, ni scientifique, ni Recteur d’Université, ni Bâtonnier en exercice, aucun membre de la société civile dont l’origine des parents est jugée non-katangaise ». 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner