Le Potentiel : « Message de la RDC au Rwanda : ‘Ce n’est pas de la naïveté à vouloir faire la paix’ »

Les relations tendues entre le Rwanda et la RDC sont à la Une des journaux parus mardi 31 mai à Kinshasa.

« Les masques sont tombés sur les lignes de front. Le M23 n’est qu’un strapontin. L’ennemi de la paix dans l’Est de la RDC est connu : c’est le Rwanda de Paul Kagame. Et face à une telle réalité, Kinshasa devrait donner clairement sa position. Ce qui a été fait depuis vendredi à l’issue de la réunion du Conseil supérieur de la Défense présidée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi », rapporte Le Potentiel.

« Ce n’est pas de la naïveté de vouloir faire la paix », a lâché le porte-parole du gouvernement de la RDC, Patrick Muyaya, au cours d’un briefing lundi 30 mai, axé sur la situation militaire au Nord-Kivu, et en compagnie des porte-paroles des FARDC et de la PNC. « Le M23 n’a pas répondu à l’appel du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, sur la pacification de l’Est, un processus, du reste, régional. On essaie d’abuser de notre foi et cette fois-ci ça ne passera pas... Il est temps de faire la trêve avec l’hypocrisie », a-t-il déclaré, selon le journal.

En tout cas, face à l’attitude belliqueuse de Paul Kagame, « toutes les hypothèses sont sur la table », renchérit L’Avenir, citant toujours Patrick Muyaya. Ce dernier souligne que cette attitude belliqueuse du Rwanda n’écartera pas la RDC de la voie royale qu’elle a choisie, celle de la recherche de la paix. « Nous ne pouvons pas fermer toutes les options. Mais qu’ils viennent avec un esprit sincère. Nous défendons l’intégrité de notre territoire et discutons sans agenda caché », insiste le porte-parole du Gouvernement qui indique, par ailleurs, qu’une délégation de l’Union africaine est attendue en RDC pour désamorcer la crise.

Mais, poursuit le quotidien, il est hors de question de négocier avec le M23, fiché « mouvement terroriste. »

Dans cette même optique, La Prospérité annonce, pour bientôt,« de nouvelles mesures draconiennes pour imposer la paix » dans l’Est de le RDC. « Pour le Président Félix Tshisekedi et le Gouvernement de la République, quelle que soit la nature du soutien du Rwanda à ce mouvement terroriste, l’objectif reste le même :  préserver l’intégrité du territoire national », note le journal.

Pour stopper les dérapages, « plusieurs nouvelles mesures sont à ce jour envisagées par Kinshasa. Dans le lot, il y a entre autres l’expulsion de l’ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa ainsi que la rupture des relations diplomatiques avec le Rwanda, d’après le Porte-parole du Gouvernement. »

L’axe Kinshasa - Kampala

L’Avenir fait remarquer que cette brouille entre Kinshasa et Kigali n’a pas empêché l’ouverture du deuxième forum économique Ouganda-RDC lundi à Kinshasa. Les participants réfléchissent notamment sur la gestion commune et responsable des ressources naturelles transfrontalières.

« L’Ouganda et la RDC unies autour d’un forum d’affaires ! », titre le quotidien Le Journal. Les autorités de la RDC présentes à la cérémonie d’ouverture, selon le tabloïd, ont affiché « la volonté du Gouvernement Congolais de concrétiser la vision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et le souci de faire comprendre à tous les voisins du pays que la RDC tient à la promotion de la paix dans la sous-région en favorisant une coopération bilatérale dans le respect des normes. Mais aussi et surtout dans la dignité des peuples. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner