Me Osiris Awazi dénonce les antivaleurs qui gangrènent le secteur judiciaire au Maniema

Me Osiris Awazi Sabiti, défenseur judiciaire près le tribunal de grande instance de Kindu dénonce les antivaleurs qui gangrènent le secteur judiciaire dans la province du Maniema. Il relève aussi le manque de juges qui handicape le travail dans cette province.

« Les justiciables sont victimes des rançons au niveau des juridictions. Aujourd’hui, pour qu’un citoyen pose son action, c’est-à-dire accuser quelqu’un au niveau de la justice, on exige 100 000 francs congolais (50 USD), communément appelé frais de transport, frais de motivation, frais d’enregistrement de plainte. Alors que cet argent n’est prévu nulle part dans la loi », dénonce Me Osiris Awazi Sabiti.

Selon lui, « aujourd’hui, si on a l’agent, on peut tout faire et à n’importe quand on peut être relaxé ».

Me Osiris Awazi Sabiti s’entretient avec Florence Kiza Lunga :

/sites/default/files/2022-06/09._290622-p-f-kinduinvitemaitreawazi_sabiti-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner