Djugu: 4 personnes tuées et d'autres enlevées par la CODECO


Quatre personnes dont trois commerçants ont été tuées ces deux derniers jours par des miliciens de la CODECO dans le territoire de Djugu (Ituri). Ces hommes armés ont également enlevé une femme et ses deux enfants ce mardi 12 juillet vers la localité de Nzebi proche de la commune rurale de Mongwalu, affirment des sources concordantes.

Les différentes factions de la CODECO ont multiplié les violences depuis quelques jours dans le territoire de Djugu : meurtres, enlèvements, érection des barrières et pillages. Ce mardi matin, des assaillants de la faction "Bon temple de Dieu" ont kidnappé une femme et ses deux garçons d’un an et de 10 ans au village Nzebi.

Ils ont également emporté plusieurs biens lors de leur incursion, affirment des sources de sécurité. Lundi dernier, un cultivateur a été également enlevé par cette milice dans la même localité. Son corps sans vie et décapité a été retrouvé dans la soirée dans la région. La veille, cette fois, la faction URDPC/CODECO a tué trois commerçants au cours d’une attaque au village de Bendere.

Cette escalade des violences inquiète la population après environ un mois d’accalmie due à la signature par ce groupe armé d’un acte d’engagement unilatéral de cessation des hostilités. Les notables et autorités coutumières locales fustigent la lenteur du gouvernement pour l’effectivité du programme de DDRCS.

De son côté, la coordination provinciale de cette structure de l’Etat en Ituri indique que des sites de cantonnement de miliciens sont déjà ciblés pour le démarrage effectif des opérations techniques.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner