Butembo : flambée des prix des produits de première nécessité

Une flambée des prix des produits de première nécessité est observée sur le marché à Butembo (Nord-Kivu) depuis le lundi 11 juillet. Outre les produits alimentaires importés, le prix du carburant à la pompe a, lui aussi, pratiquement doublé. Cette flambée des prix est consécutive à la suspension depuis le weekend, par la Fédération des entreprises du Congo (FEC), des opérations d’importation et exportation à la frontière de Kasindi. 

  

Les denrées alimentaires importées et des produits agricoles qui viennent de plusieurs localités du grand Nord du Nord-Kivu sont concernés par cette hausse du prix. Il s’agit de l’huile de palme, des cossettes de manioc, des légumes, dont les feuilles de manioc, et bien d’autres. 

Pour l’huile de palme, par exemple, un bidon de 20 litres est passé de 25 000 à 45 mille francs congolais (20,2 USD). D’autres produits concernés par cette hausse du prix. Il s’agit notamment de la pomme de terre, l’un des aliments de base dans la région. 

 

A la base de cette situation, les revendeurs évoquent la hausse de prix des carburants. Un litre de l’essence est passé de 3100 à 5000 voire 6000 francs à la pompe (3USD). 

Les transporteurs disent être dans l’obligation d’augmenter les prix, pour ne pas travailler à perte. 

Par ailleurs, tous les produits importés connaissent aussi une hausse de prix sur le marché. Le sac du ciment gris passe de 16 à 18 dollars américains. Le pain fabriqué à base de farine de blé connaît une nouvelle hausse de prix depuis lundi. Une mesure de cette farine, qui coûtait 2000 francs par exemple, se vend actuellement à 2500 francs congolais, soit 1,2 USD. 

Pour le chef de bureau de l’économie, Gérard Kayihembako, il s’agit de la spéculation de la part des commerçants. Il dit suivre la situation de très près, afin de prendre des dispositions nécessaires. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner