Combats FARDC-M23 : Yoweri Museveri préconise un cessez-le-feu sur la ligne de front

Le Président ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, a préconisé, jeudi 14 juillet, un cessez-le-feu comme solution dans les combats qui opposent les FARDC aux rebelles  duM23, dans le Nord-Kivu.

 Il a fait cette proposition dans un échange avec une délégation congolaise conduite par le ministre des ITPR, Alexis Gisaro à State House Entebbe (Ouganda).

 « Cette histoire-ici [NDLR : la guerre FARDC-M23], on peut trouver une solution. Il faut voir aussi notre longue expérience. Ma proposition est de trouver une solution de façon complète. Mettre un cessez-le feu en place. Là où ils sont [NDLR : belligérants], pas de combats. Les Kenyans vont venir. A ces moments-là, on va diviser les forces et on va trouver une solution dans ce problème-là », a proposé le président ougandais.

 A l’occasion, Yoweri Kaguta Museveni a félicité Félix Tshisekedi qui, selon lui, a réduit la pression qui était sur lui, en impliquant l’Ouganda dans la résolution de ce conflit.

 Il a fait savoir que toutes les guerres proviennent souvent des conflits politiques comme son pays qui passé environ 50 ans de guerre.

 Le chef de la délégation congolaise, Alexis Gisaro a expliqué avoir été mandaté par le chef de l’Etat auprès de son homologue ougandais pour la recherche des solutions qui pourraient ramener la paix dans la partie orientale du pays.

Pour le ministre congolais des ITPR, le président ougandais a un rôle important à jouer pour mettre fin à cette crise sécuritaire :

« L’objet de notre visite est la crise sécuritaire qui sévit dans notre pays avec la recrudescence du conflit armé avec le M23. Nous considérons que ce groupe a des soutiens étrangers. Notre présence se justifie par le fait que nous sommes parfaitement conscients de votre influence dans la sous-région et nous sommes convaincus qu’il est difficile qu’une solution soit trouvée en dehors de vous. Nous sommes là pour échanger avec vous sur les pistes de solutions à cette crise ».

Cette délégation congolaise comprenait entre autres, le général Franck Ntumba, le général Obed Rwuibasira et le patron de la Direction générale des migrations (DGM), Rolland Kaswantale.

Entre temps une accalmie relative est observée toute la semaine sur les lignes de front dans les groupements de Kisigari, Bweza et Jomba (Nord-Kivu).

Les FARDC maintiennent toujours leurs postions vers Ntamugenga et Rumangabo.

Et les populations restent en refuge dans différents axes sans assistance considérable jusque-là.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner