La MONUSCO déplore une fusillade impliquant des casques bleus à la frontière RDC-Ouganda

Dans un communiqué publié dimanche 31 juillet, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies en RDC, Bintou Keita, dit appris « avec stupéfaction l’incident grave qui s’est produit, ce matin, à Kasindi, à la frontière entre la République démocratique du Congo et l’Ouganda. Au cours de cet incident, des militaires de la Brigade d’Intervention de la force MONUSCO de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage. » 

Cet incident grave a causé des pertes en vies humaines et des blessés graves, a indiqué la cheffe de la MONUSCO, sans autres précisions. 

« Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises », a-t-elle assuré.

Les contacts ont été également établis avec le pays d’origine de ces militaires pour qu’une procédure judiciaire soit initiée urgemment avec la participation des victimes et des témoins, selon la même source, afin que des sanctions exemplaires soient prises dans les meilleurs délais. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner