SADC : « Tshisekedi peut utiliser son poste pour rappeler que la RDC a besoin de soutien », note Stephanie Wolters

Des acteurs politiques et de la société civile donnent de la voix au lendemain de la clôture du 42è sommet de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa.

Invitée de Radio Okapi, la chercheuse à l’Institut sud-africain des relations internationales, Stephanie Wolters est d’avis que l’élection de Félix Tshisekedi à la tête de cette organisation pourra l’aider à mobiliser la sous-région pour restaurer la paix en RDC.

« En tant que président, il peut imprimer son agenda sur les différentes discussions et surtout dans le contexte dans lequel se trouve la RDC rappeler aux Etats membres les questions d’insécurité qui sont d’actualité en RDC.  Il peut utiliser ce poste pour rappeler à tout le monde que le pays a besoin de soutien », a-t-elle souligné.

Cette chercheuse estime par ailleurs que ça ne sert à rien de résoudre la question de l’insécurité dans l’Est de de la RDC uniquement par la voie militaire.

Stephanie Wolters s’entretient avec Martin Sebujangwe.

SON///////////////////////////////////////////

/sites/default/files/2022-08/itw_analyse_de_stephanie_wolters_sur_la_sadc-web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner